Skip to content
Chirurgie Esthetique

Améliorer l’aspect de son menton avec la génioplastie ou mentoplastie

Génioplastie : la chirurgie du menton

Les mentons fuyants ou saillants n’ont qu’à bien se tenir ! La chirurgie esthétique du menton met fin aux mentons disgracieux. Que ceux-ci soient trop en avant ou trop reculés, pointus ou carrés, ils peuvent être particulièrement gênants esthétiquement s’ils ne suivent pas la ligne verticale idéale du front au menton. Pas de panique, même les stars corrigent leurs mentons fuyants !

Qu’est-ce que la mentoplastie ? Quels sont les résultats d’une telle opération ? Combien ça coûte ? Chirurgieesthétique.info vous informe en détail sur la genioplastie, l’intervention qui sublime les différentes formes de mentons.

Définition : qu’est-ce que c’est ?

L’opération du menton sert à corriger la forme ainsi que la position de celui-ci. Lorsque la génioplastie est combinée à une rhinoplastie pour équilibrer le profil du patient, elle devient alors une profiloplastie. Cette chirurgie vise à corriger le front (bosse osseuse ou fuyant), le nez, le menton ou encore les lèvres mais aussi à corriger les visages saillants et les asymétries.

Cette intervention n’est cependant pas une chirurgie du double menton, qui vise elle à retirer l’excès de graisse par liposuccion. Une lipoaspiration du visage peut néanmoins être pratiquée avant de commencer l’intervention.

Dans quels cas est-ce utile ?

Le mentoplastie est souvent demandée dans le but de modifier des mentons fuyants ou en galoche (saillants). Elle corrige la progénie, menton en avant ainsi que la rétrogénie, un manque de projection. Elle peut toutefois être fonctionnelle et non esthétique, pour une améliorer la respiration par exemple.  

À qui s’adresse l’intervention ?

Les femmes et les hommes complexés par leurs mentons sont de bons candidats à une génioplastie, sans distinction aucune. Le patient doit être en bonne santé et doit souhaiter corriger la forme et/ou la position de son menton.  

Lorsque l’emplacement du menton provoque des désagréments sur les gencives et sur les dents, le patient peut être orienté vers un spécialiste du sourire qui utilise des méthodes de chirurgie maxillo-faciales.

Le but et les résultats : les photos

Le résultat est visible de suite. Il faut toutefois attendre environ 3 mois pour que l’œdème se résorbe et laisse place à l’aspect final du menton. Cependant, le patient doit bien être conscient et comprendre que changer la forme ou la position du menton modifie le visage de manière visible.

galeriamentoplastie3
galeriamentoplastie2
galeriamentoplastie1
galeriamentoplastie4

Les photos avant et après

Génioplastie d’avancement ou de recul, chirurgie du menton fuyant ou en galoche sur homme et sur femme : parcourez notre galerie photos avant après et retrouvez les résultats des interventions en images.

Les autres procédures pour cette zone du visage

La chirurgie de la mâchoire inférieure n’est pas la seule procédure qui vise à corriger cette partie du visage. Retrouvez tous les détails et les résultats de la profiloplastie, de la chirurgie du double menton ou de la chirurgie du cou.

La phase pré opératoire et les recommandations

Afin de préparer l’intervention, les consultations pré opératoires sont primordiales. Des radios ainsi que des photos du visage du patient sont effectuées et ce de face comme de profil. Le médecin pourra ainsi analyser la position du menton par rapport au reste du visage.

Avant une intervention, et nous parlons en règle générale, il faut arrêter de fumer 1 mois avant au minimum et cesser toute prise de médicaments à base d’aspirine 2 semaines avant. Ceci permettra de réduire les risques liés à l’anesthésie et à l’opération.

Comment se déroule l’intervention ?

Tout d’abord, il y existe plusieurs méthodes qui ont pour objectif de rectifier un menton. Qu’il soit avancé, trop long, carré, pointu ou en retrait, voyons ensemble les solutions proposées par la chirurgie esthétique.

Les techniques utilisées

Commençons par la procédure qui permet de reculer le menton. Le chirurgien a deux options. Il peut décider de limer l’os mandibulaire pour réduire celui-ci ou il peut opter pour une ostéotomie ou génioplastie de recul. Cette dernière consiste à couper l’os en trop puis à le refixer grâce à des plaquettes et des vis en métal.

Trois possibilités existent pour avancer un menton. La première d’entre elles est la pose d’implants. Les prothèses peuvent être soit en Medpor (polyéthylène poreux), soit en silicone. Le chirurgien choisit avec le patient la matière ainsi que la forme la plus adaptée selon la correction à effectuer. L’implant est inséré par le spécialiste au niveau de l’os de la mâchoire inférieure. La graisse et les muscles permettent de cacher la prothèse et de donner un aspect plus naturel.

La seconde option est l’ostéotomie d’avancement. Le principe est de découper l’os mentonnier à l’horizontale pour le replacer et le fixer ensuite plus en avant, toujours grâce à des vis et à des plaquettes en métal.

La greffe d’os est la troisième méthode utilisée. Si une profiloplastie est effectuée, la greffe est prélevée sur la bosse du nez. Sinon, les autres options peuvent être le bassin ou le crâne par exemple.

La géniopastie peut être combinée avec une chirurgie orthognatique des mâchoires. Cette intervention qui sert à replacer les mâchoires fait souvent suite à un traitement orthodontique. Vous entendrez alors parler d’ostéotomie bimaxillaire, une combinaison entre l’ostéotomie maxillaire qui traite uniquement la mâchoire supérieure et l’ostéotomie mandibulaire qui agit sur la mâchoire inférieure.

Le type d’anesthésie et les modalités d’hospitalisation

L’anesthésie est le plus souvent générale pour le confort du patient et l’hospitalisation dure en moyenne 24 heures.

Est-ce que ça fait mal ?

Les douleurs après l’opération sont considérées comme modérées. Des antalgiques sont prescrits au patient afin de les calmer.

Les risques et les complications  

Bien que les complications soient rares, le chirurgien esthétique est tenu de vous informer sur les risques liés à l’intervention. Des saignements peuvent survenir ainsi que des troubles sensitifs. Une mauvaise consolidation osseuse fait partie des risques et une réintervention pourrait être envisagée.

Si des implants sont posés, le patient peut ne pas les tolérer.

Les recommandations après : les soins et traitements

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, le patient a la possibilité de bouger sa mâchoire après l’opération. Des ecchymoses ainsi qu’un gonflement du bas du visage font partie des suites opératoires.

Contention et suites

  • Un pansement compressif remodelant le menton doit être porté pendant une semaine.
  • Il est recommandé de manger de la nourriture plutôt molle et froide les premiers jours. Pour ce qui est de la reprise de l’activité, il faut compter 8 jours au calme avant de retourner au travail.
  • De plus, l’hygiène buccale post opératoire doit être impeccable si les cicatrices sont placées à l’intérieur de la bouche.  

Les cicatrices

Les incisions effectuées par le chirurgien sont cachées à l’intérieur de la bouche, sur la gencive, ou sont placées de manière discrète sous le menton. Par la suite, pour cacher la cicatrice sous-mentonnière, un petit pansement rond, qu’on peut utiliser pour cacher un bouton sur le visage par exemple, est suffisant.

Les imperfections de résultats et les complications

Pour éviter de vous retrouver dans une situation ou des imperfections vous gâchent la vie, il est essentiel d’être sur la même longueur d’onde concernant le but à atteindre avec votre spécialiste. Notez que toutefois, si le rendu est déplaisant, des retouches peuvent être faites quelques mois plus tard. Le choix d’un chirurgien qualifié et expérimenté est très important car la génioplastie modifie votre visage de manière notable, de face comme de profil.

Génioplastie ratée

Toute chirurgie a un risque de pouvoir être ratée. Une asymétrie visible autour de l’implant et un rejet de la prothèse sont les plus grands risques d’une mentoplastie manquée.  

Les prix et tarifs : combien ça coûte ?

Le prix d’une chirurgie du menton peut aller de 3000 à 6000 Euros. En effet, la technique choisie, la réputation du chirurgien et de la clinique ainsi que le pays dans lequel est effectué la génioplastie sont des facteurs qui font varier les coûts.

Couverture sociale et remboursement

Lorsque l’intervention est pratiquée dans un but fonctionnel et non esthétique uniquement, la sécurité sociale peut rentrer en matière pour une prise en charge et la chirurgie pourrait être remboursée.

Les avis et les témoignages

On remarque deux types de patients sur les blogs et forums : ceux qui devaient se faire opérer pour des raisons fonctionnelles et ceux qui l’ont fait par choix à cause d’un complexe. Hormis quelques remarques sur l’aspect cartonné du menton et les troubles sensitifs de la zone opérée, les avis sont positifs et les patients semblent ravis. Imaginez, certains racontent qu’ils n’ont même pas eu besoin d’ouvrir la boîte d’anti-douleurs !

Pour terminer…

Qu’elle soit fonctionnelle ou esthétique, la génioplastie modifie de manière importante l’apparence du visage. Il faut donc que le patient se prépare à ce changement. En effet, ce n’est pas une chirurgie « discrète » et l’entourage le remarque rapidement.  

Il est également possible de corriger un menton fuyant sans chirurgie, par injection d’acide hyaluronique. Muscler son menton aide à réduire le double menton et à atténuer un petit peu l’effet du menton trop en retrait.

Les chirurgies du visage sont nombreuses et il peut être compliqué de s’y retrouver. L’otoplastie, la chirurgie des lèvres, le rajeunissement du visage par injection de graisse ou encore la greffe de poils sur la tête font partie de ces gestes esthétiques. Nous vous aidons à mieux comprendre ces procédés grâce à des articles complets.

Références