Skip to content
Chirurgie Esthetique

L’augmentation mammaire : pour une poitrine plus généreuse

Le lipofilling : Injection de sa propre graisse

Enlever de la graisse sur une partie du corps pour la réinjecter ensuite dans des zones qui manquent clairement de volume : ce n’est pas une utopie, c’est une réalité ! C’est la technique proposée par le lipofilling, appelé également lipostructure.

Cette intervention est on ne peut plus naturelle et est une solution idéale pour toutes les personnes qui ne souhaitent pas se faire poser des implants.

Définition : qu’est-ce que c’est ?

Le lipofilling est une opération dérivée de la liposuccion. C’est une autogreffe qui permet de retirer la graisse là où il y en a trop pour la réinjecter ensuite là où le patient le souhaite.

Comme aucun corps étranger n’est posé dans le corps, il n’y a aucun risque de rejet.

Quelles zones peuvent être traitées avec le lipofilling ?

Le visage et le corps peuvent tous deux profiter des bienfaits de la lipostructure. Voyons maintenant de manière plus spécifique quelles parties du corps exactement.

Mammaire

Le lipofilling mammaire est utilisé pour augmenter le volume des seins dans un but esthétique. Il est aussi pratiqué chez les femmes qui ont vécu un cancer du sein, dans un but de chirurgie reconstructrice.

Le lipofilling mammaire augmente la taille de la poitrine

Le visage

Sur le visage, cette méthode permet de redonner un coup de jeune au patient et de recréer du volume aux pommettes ou aux joues par exemple. Elle peut aussi augmenter le volume des lèvres sans passer par la pose d’implants.

Les fesses

Le lipofilling des fesses augmente le volume, raffermit et sublime la forme des fesses. Le patient doit cependant avoir assez de réserves de graisse. Les personnes trop minces devraient plutôt opter pour des implants.

Les cuisses

La lipostructure des cuisses est utilisée pour offrir un nouveau galbe à la jambe. Notez que c’est une partie du corps où la graisse peut également être prélevée pour être injectée ailleurs ensuite.

Les mollets

Les mollets peuvent présenter un défaut de galbe. C’est pourquoi, certains patients ont recours au lipofilling pour accentuer le relief.

Les hanches

Avoir trop de hanches, ce n’est pas la joie. Ne pas en avoir du tout n’est pas non plus esthétique. L’augmentation des hanches par greffe de graisse remédie à ce problème.

Attention ces images peuvent heurter la sensibilité

Le pénis

L’augmentation du volume du pénis est une intervention de plus en plus pratiquée chez les hommes. La pénoplastie permet d’élargir ou d’allonger le sexe. Retrouvez toutes les infos sur la pénoplastie.

A qui s’adresse cette intervention ?

Le lipofilling s’adresse aux femmes et aux hommes qui souhaitent redonner du volume à une partie de leur corps sans avoir recours à l’injection de produits ou à la pose d’implants.

Pour les personnes trop minces, sans réserve de graisse, la lipostructure n’est pas une solution idéale.

Le but et les résultats définitifs

Cette intervention a longtemps été considérée comme décevante au niveau des résultats. En effet, le rendu n’était pas assez voyant et pas assez durable. Grâce au travail des chirurgiens, la technique est devenue de plus en plus fiable.

La quantité de graisse injectée diminue après l’intervention. Il faut donc que le patient se prépare à être un peu déçu. Le résultat après la diminution est quant à lui définitif.

L’augmentation du volume est pérenne pour n’importe quelle partie du corps mais est cependant modérée.

Galerie photos avant après

Toutes les images des résultats avant après des lipofillings sur différentes zones du corps sont disponibles dans notre galerie photos.

L’intervention en elle-même : comment ça se passe ?

L’opération se déroule en deux temps. La première partie est le prélèvement de la graisse. Elle est retirée dans des zones comme le ventre, les genoux ou les cuisses. Les cellules graisseuses sont ensuite centrifugées pour être nettoyées ou sont injectées directement, dans leur liquide protecteur d’origine.

Le plus important est de conserver le plus de cellules vivantes pour assurer le volume et un rendu pérenne.

La graisse est ensuite injectée dans la zone cible grâce aux micro-canules, de manière à ce que celle-ci reçoive l’oxygène et les nutriments nécessaires pour vivre.

L’anesthésie est souvent locale, mais peut être générale selon la partie du corps qui est greffée. Pour la durée du geste, comptez entre 1 et 2 heures.

Une technique appelée micro lipofilling ou micro lipostructure est pratiquée grâce à de très fines canules. Elle permet d’obtenir des résultats affinés dans des zones comme les cernes par exemple.

Les conseils et les soins après la lipostructure

Selon la partie du corps traitée, un repos plus ou moins long sera nécessaire pour récupérer. En ce qui concerne les bains de soleil, il faut éviter d’exposer aux rayons UV la zone opérée.

Il est conseillé de ne pas pratiquer des activités sportives au moins pendant un mois. Si vous optez pour un lipofilling mammaire par exemple, il est préférable de ne pas dormir sur le ventre les premiers temps.

Pour certains endroits du corps, le port d’un vêtement de contention est nécessaire.

Les effets post-opératoires

Des douleurs modérées ainsi que des œdèmes et des bleus sont à prévoir après le lipofilling.

Des imperfections de résultat sont parfois observées chez certains patients. Les irrégularités peuvent toutefois être retouchées environ 6 mois après le lipofilling.

Parmi les complications, il y a celles liées à l’anesthésie et celles liées à l’intervention. Dans tous les cas, l’anesthésiste et le chirurgien vous informeront sur ces différents risques. En choisissant un spécialiste compétent, vous minimisez les risques d’un lipofilling raté et avez toutes les chances d’obtenir une chirurgie esthétique réussie.

Les prix et les facteurs de variation

Les tarifs d’un lipofilling sont très variables. En effet, tout dépend de la partie du corps qui est augmentée. Les prix de la lipostructure sont d’autant plus différents si vous choisissez de vous faire opérer en Tunisie, en Belgique ou à Paris.

Les coûts du lipofilling du corps se situent entre 4000 et 6000 Euros alors que pour le visage, il faut compter entre 2500 et 3500 Euros.

Pas cher

Ne choisissez pas un chirurgien en fonction de ses prix pas chers. Ce n’est en aucun cas un gage de qualité et les lipofillings à prix doux cachent souvent un spécialiste qui n’en est pas un.

Les avis et témoignages

Tout d’abord, les témoignages ne sont pas nombreux. Le manque de volume après l’intervention est un sujet qui revient toutefois sur le tapis. Comme mentionné précédemment, l’augmentation du volume est modérée. Pour celles et ceux qui souhaitent des changements importants, les implants sont peut-être plus indiqués.

Pas de panique, il y a aussi des patients très satisfaits du résultat, tant au niveau du visage que du reste du corps.

Pour terminer

Pour conclure, le lipofilling est une technique naturelle qui convient parfaitement pour des augmentations modérées de volume sur différentes parties du corps ainsi que du visage. Il faut cependant bien se rappeler que si le patient est trop fin ou s’il désire augmenter une zone de manière importante, il devrait plutôt s’orienter vers d’autres techniques.

Profitez de l’occasion pour vous informer grâce à nos articles sur les autres opérations comme l’augmentation mammaire, le lifting ou encore la liposuccion.

Références

augmentation mammaire meilleur chirurgien

Manquer de poitrine est un sérieux complexe chez beaucoup de femmes. En effet, les petits seins font souvent l’objet de moqueries. Considérés comme un atout beauté essentiel, il existe des moyens efficaces pour remédier à ce problème et augmenter le volume de la poitrine.

Vous désirez passer au bonnet B, C ou D ? Nous avons regroupé toutes les informations dont vous avez besoin avant de vous décider à sauter le pas.

Qu’est-ce que l’augmentation mammaire ?

C’est tout simplement une augmentation du volume de la poitrine. L’intervention a pour but final de créer un sein plus volumineux, harmonieux, tout en restant le plus naturel possible. Cette opération de chirurgie esthétique est effectuée grâce à des implants mammaires, soit des prothèses.

En vogue depuis des années, sa popularité ne cesse de grandir et de séduire les poitrines les plus menues.

Les techniques utilisées

L’endroit où est placé l’implant dépend essentiellement du volume final souhaité, de l’épaisseur de la glande mammaire et de la graisse, ou encore du rythme de vie du patient. Vous l’aurez compris, il existe différents moyens de placer la prothèse.

Sous muscle vs pré-pectorale

L’implant peut être placé derrière le muscle pectoral ou devant celui-ci. La procédure sous muscle offre un rendu plus naturel au toucher. Grâce à son emplacement, cette technique évite également que la poitrine retombe dans le futur. Cependant, les douleurs post-opératoires sont plus intenses que celles liées à la chirurgie évoquée ci-dessous.

La version pré-pectorale est une intervention plus « douce » car le muscle n’a pas besoin d’être touché. La reprise des activités peut donc se faire un peu plus rapidement que pour la première opération. À l’inverse du geste derrière le muscle, le sein peut malheureusement s’affaisser avec le temps.

La technique du Dual Plan

Également appelé Bi-Plan, le Dual Plan est souvent utilisé chez les femmes plutôt menues.

L’intervention a pour but de placer la moitié inférieure de la prothèse entre le muscle et la glande et l’autre moitié supérieure derrière le muscle. L’avantage présenté par cette technique est qu’elle offre un décolleté très naturel et que l’implant est invisible.

Lipofilling mammaire

Cette procédure peut vous surprendre, mais elle existe réellement. Le lipofilling mammaire augmente le volume de la poitrine en injectant votre propre graisse . Aucun implant n’est utilisé.

Pilule

Sur le marché, il existe des pilules qui promettent de faire grossir votre poitrine sans avoir besoin de passer sur la table d’opération. En effet, ça vend du rêve ! Cependant, faites attention aux pilules miraculeuses. La composition de celles-ci n’est pas toujours des plus claires et elles pourraient s’avérer dangereuses pour votre santé. Le mieux est de se renseigner auprès d’un professionnel de la santé.

A qui ça s’adresse ?

L’augmentation mammaire s’adresse à toutes les femmes, jeunes ou plus mûres, qui se sentent complexées par un volume de poitrine insuffisant. Elle concerne aussi les personnes qui ne trouvent pas leurs seins en harmonie avec la taille de leur corps et les femmes ayant vécu une grossesse.

Et les hommes dans tout ça ?

Cet acte chirurgical peut tout aussi bien concerner les hommes, lors d’un changement de sexe par exemple. L’augmentation mammaire se déroule de la même manière. La seule différence se trouve dans le fait que les hommes possèdent une cage thoracique plus large que celle des femmes. Le résultat final présente donc des seins plus éloignés l’un de l’autre.

La chirurgie esthétique en général n’est pas seulement réservée à la gente féminine. Elle est utilisée par exemple pour traiter la gynécomastie, un gonflement de la glande mammaire chez l’homme.

Les différents implants et prothèses

Textures, contenus, formes ronde ou anatomique, grandeurs : découvrez les multiples variantes d’implants mammaires. Ils sont choisis en fonction de la morphologie du patient et du résultat final attendu. Le chirurgien sera le meilleur conseiller pour faire ce choix.

Le but et les résultats

Le but premier de l’augmentation mammaire est bien entendu d’obtenir une poitrine plus généreuse, en permettant au patient de se sentir mieux dans son corps et d’en finir avec ses complexes.

Afin de vous rendre compte des différents résultats obtenus chez les patients ayant opté pour des prothèses mammaires 500, 400, 350 ou 300 cc, nous avons créé une galerie d’images.

Attention ces images peuvent heurter la sensibilité

Avant après

Faites-vous une idée en consultant dès maintenant notre galerie photos avant après.

Attention ces images peuvent heurter la sensibilité

L’intervention

Une augmentation de la poitrine est faite sous anesthésie générale et dure 2 heures environ. L’incision peut être effectuée à différents endroits selon la chirurgie choisie : sous le sein, sous l’aréole (zone autour du mamelon) ou sous le bras. Une place est ensuite créée pour pouvoir insérer l’implant.

Renseignez-vous également sur la mastopexie. Appelée communément lifting des seins, elle peut être pratiquée en même temps qu’une augmentation.

Il se peut que vous puissiez rentrer le jour même chez vous. Si ce n’est pas le cas, le séjour en clinique sera de courte durée.

Il est à noter que la prothèse implantée n’est pas définitive. En moyenne, il faut la changer tous les 10 ans. La prothèse pourrait se rompre ou une coque (réaction du corps face à la présence d’implants) pourrait se former.

Consultation

Avant l’opération, plusieurs consultations avec le chirurgien choisi seront nécessaires. C’est lors de ces rendez-vous avec le professionnel que les décisions importantes seront prises. 90 c ou 85 d, devant ou derrière le muscle, types d’implants : c’est lui qui vous prodiguera les meilleurs conseils selon son expérience.

Les recommandations après l’intervention

À la suite d’une augmentation mammaire, attendez-vous à des douleurs et des tiraillements, même 1 mois après. Des bleus apparaitront sûrement mais disparaitront au cours des semaines suivant la chirurgie. Il est important d’éviter les activités physiques trop importantes après l’intervention.

Comment vais-je pouvoir dormir ?

Les premiers jours, vous devrez dormir sur le dos, la tête légèrement surélevée. Une dizaine de jours plus tard, vous pourrez commencer à vous allonger sur le côté puis, quand vous n’aurez plus mal, vous dormirez à nouveau sur le ventre.

Portez un soutien-gorge de contention

Pendant les 6 à 8 semaines suivant l’opération, il est impératif de porter un soutien-gorge de contention, type soutien-gorge sportif, et ce de jour comme de nuit.

L’évolution de la poitrine

Une poitrine qui a été augmentée ne signifie pas qu’elle ne sera pas victime de l’affaissement naturel dû au temps. Pour le reste, il faut s’en occuper comme une poitrine normale, c’est-à-dire qu’elle doit être vérifiée chaque année par le gynécologue lors de votre contrôle. Pour les femmes qui se posent la question, il est possible d’allaiter après cette intervention.

Crème cicatrisante

Il faut toujours prendre soin de ses cicatrices. Les massages pluriquotidiens pendant plusieurs mois permettent une cicatrisation plus rapide et optimale. Demandez conseil auprès de votre médecin concernant la meilleure crème à utiliser.

Les effets post-opératoires

Les suites opératoires font partie intégrante d’une chirurgie. Vous trouverez ci-dessous celles liées à l’augmentation mammaire.

Les douleurs

Evoquées plus haut, les douleurs sont présentes plusieurs semaines après l’augmentation et vous empêcheront d’effectuer toutes vos activités habituelles. Des anti-douleurs sont prescrits afin d’éviter d’avoir trop mal.

Les cicatrices

Celles-ci sont visibles après l’opération. Des soins particuliers comme le massage avec de la crème et une protection contre les rayons du soleil permettront une nette diminution de leur visibilité.

Les œdèmes et hématomes

Les ecchymoses et les bleus visibles après la chirurgie disparaitront au cours des semaines suivant l’intervention. Attendez-vous également à un gonflement qui s’en ira lui aussi assez rapidement.

Et si l’augmentation mammaire était ratée ?

Comme pour toute intervention, un geste raté et des complications peuvent se produire et il faut en être conscient. Afin d’éviter de vous inquiéter, soyez vigilant lors du choix du spécialiste et prenez votre temps pour choisir le meilleur chirurgien possible.

Les prix et tarifs

Une augmentation mammaire, combien ça coûte ? En moyenne, il faut compter entre 4’500 et 5’500 Euros tout compris. Faites attention aux opérations « pas cher » qui peuvent être attrayantes mais qui cachent sûrement quelque chose de douteux.

Les coûts de cet acte esthétique peuvent bien entendu varier. Si vous choisissez de vous faire opérer en clinique ou à l’hôpital, à Paris ou ailleurs, attendez-vous à des variations de prix.

Conditions de prise en charge

Si l’augmentation n’a qu’un but esthétique, elle ne sera pas prise en charge par la sécurité sociale ou par l’assurance. Si en revanche elle est effectuée pour remédier à une absence de glande mammaire, vous pouvez adresser une demande à votre assurance.

D’autres interventions liées aux seins peuvent parfois être prises en charge. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la réduction du volume des seins ou la reconstruction mammaire.

Avis et témoignages

Rendu final, forme, sensation au toucher : la plus grande partie du temps, les témoignages des patients sur le résultat sont positifs. Selon le choix de l’implant, il arrive parfois que la forme du sein ne soit pas celle espérée avant l’augmentation mammaire.

Pour éviter de vous retrouver dans une situation de déception comme on peut parfois le lire sur certains forums, prenez le temps qu’il faut pour choisir un chirurgien qualifié.

Pour terminer…

En conclusion, il est important de souligner qu’il ne faut pas se précipiter lors d’une décision concernant une chirurgie. Prendre le temps et s’entourer des bonnes personnes est la clé de la réussite d’une intervention. Ceci vaut d’ailleurs pour tous les autres actes de chirurgie esthétique comme l’elimination des excédents de graisse ou une abdominoplastie par exemple.

Références

Dernière révision du contenu: 7 octobre 2019