Skip to content
Chirurgie Esthetique

Le détatouage au laser : se faire enlever un tatouage pour faire peau neuve

Détatouage méthode "skinial"

Depuis les années 2000, le tatouage n’a cessé de prendre de l’ampleur. Cependant, de plus en plus de personnes souhaitent éliminer leur tatouage pour des raisons qui leur sont propres. Les stars comme Caroline Receveur ont d’ailleurs déjà fait appel à cette méthode.

Mais alors, comment faire ? Parcourons ensemble les techniques existantes pour enlever un tatouage, les prix pratiqués sur le marché, les résultats obtenus en images ainsi que les témoignages.

Définition : le détatouage, qu’est-ce que c’est ?

Vous n’allez pas être surpris en lisant cette réponse, mais le détatouage sert à retirer un tatouage. Pour ce faire, le laser est la technique la plus utilisée de nos jours. Pratiquement, le laser va briser les molécules d’encre grâce à son effet photo acoustique.

Pour en finir avec un tatouage, plusieurs séances sont nécessaires, mais celles-ci doivent être espacées.

Le saviez-vous ? Laser est un acronyme de “light amplification by stimulated emission of radiation”, soit une amplification de la lumière par émission stimulée de rayonnement ».

Les types de laser

Avant l’existence des lasers, la chirurgie et la dermabrasion étaient les seuls moyens d’effacer un tatouage. Aujourd’hui, les séances de détatouage permettent de retirer l’encre de manière plus douce.

Laser Picosure ou picoseconde

Comment ça marche ? Les pigments du tatouage absorbent l’énergie lumineuse émise par le laser. En effet, ceci permet de fragmenter les particules du tatouage pour que l’organisme finisse par résorber l’encre quelques semaines plus tard. Ce laser picoseconde offrirait des résultats impressionnants sur les patients et ce même sur les encres les plus tenaces.

Le laser Picoseconde est 100 fois plus rapide que le laser Q-Switched présenté ci-dessous.

Q Switched : KTP, Alexandrite & Yag

Les lasers Q-Switched sont également connus sous le nom de lasers déclenchés. Ils sont conçus pour créer des impulsions ultra courtes d’énergie lumineuse qui brisent l’encre d’un tatouage. Le Q-switching se réfère à une technique qui consiste à produire grâce au laser, un faisceau de haute intensité en impulsions très courtes.

  • Un laser KTP est un laser qui utilise un cristal de phosphate de titanyle de potassium (KTP) comme dispositif de doublement de fréquence.
  • Un laser Alexandrite utilise un cristal d’alexandrite comme source ou milieu laser. Il est considéré comme un laser à lumière rouge. Il provoque une destruction très précise tout en laissant les tissus intacts.  
  • Nd:YAG (neodymium-doped yttrium aluminium garnet) est un cristal qui est utilisé comme milieu de laser. Sa longueur d’onde a la capacité d’atteindre des couches de tissu cutané plus profondes que d’autres types de lasers.

À qui ça s’adresse ?

Le détatouage s’adresse à toute personne souhaitant enlever un tatouage au laser. Les raisons peuvent être différentes chez chacun : regret, lassitude du dessin ou association à une relation amoureuse passée.

Les femmes enceintes et les personnes prenant certains médicaments ne peuvent pas être candidates au détatouage.

Pour vous donner un ordre d’idée et vous faire comprendre que vous n’êtes pas seul, en France, 1 personne sur 3 regretterait de s’être fait tatouer et voudrait remonter le temps pour ne pas l’avoir fait. 

Le but et les résultats avec galerie photos

Le résultat de la séance est appréciable environ 1 mois après. Le tatouage pâlira petit à petit au fil des rendez-vous. Notez que le nombre de séances nécessaires pour enlever un tatouage est difficile à prédire à l’avance. Les séances dans un centre de détatouage ou auprès d’un dermatologue doivent cependant être espacées et ne peuvent être faites à la chaîne.

Les cicatrices sont apparemment exceptionnelles et lorsqu’elles surviennent, elles sont souvent dues à un mauvais réglage de la part de l’opérateur.

detatougegalerie1
detatougegalerie4
detatougegalerie2
detatougegalerie3

Les images avant après

Retrouvez les résultats avant après du détatouage au laser sur différents tatouages et différents patients. Des photos avant après des détatouages des sourcils au laser sont aussi disponibles !

Comment se déroule une séance ?  

  1. Lors d’une séance, les yeux du patient sont automatiquement protégés par des lunettes spéciales. Une crème anesthésiante peut être appliquée sur la zone pour que les douleurs soient moins fortes.
  2. Pendant une quinzaine de minutes, le laser envoie des impacts sur la zone à traiter. Le patient peut ressentir comme des brûlures ou des élastiques qui rebondissent sur la peau.
  3. Juste après la séance, des points blancs et des cloques sont visibles. Une crème apaisante est ensuite appliquée.
  4. Le rendez-vous suivant pourra être planifié environ 8 semaines plus tard.
  5. Si vous avez un peu de temps, informez-vous sur les interventions esthétiques en vogue grâce à nos articles.

Les conseils après : soins et traitement   

  • Une crème cicatrisante doit généralement être appliquée pendant 15 jours environ. Le dermatologue vous conseillera sur la meilleure crème à utiliser. Les douches peuvent être prises normalement, en évitant toutefois de frotter la zone qui a été traitée au laser. Garder la zone traitée la plus sèche possible est recommandé.
OFFRE DU JOUR
Tattoo Goo Original Baume post-tatouage 21 g - Naturel et réparateur
  • Baume pour la peau - idéal pour traiter votre peau après un tatouage ou un piercing
  • Numéro un des ventes aux Etats-Unis
  • Protège et entretient vos tatouages et les rend plus brillants.
  • 100% naturel. Sans alcool ni lanoline
  • Le patient doit éviter l’exposition aux rayons UV, les baignades ainsi que les gommages.
  • Les activités quotidiennes, sportives et professionnelles peuvent être reprises normalement après la séance.

Les effets secondaires

Comme déjà évoqué plus haut, des cloques et des points blancs sont visibles après la séance. Des croûtes prendront ensuite la place des petites cloques et elles tomberont d’elles-mêmes quelques jours plus tard.

Un gonflement léger ainsi qu’un blanchiment temporaire de la zone peuvent survenir. La cicatrisation s’effectue quant à elle en 2 semaines environ.

Tarifs et prix : combien ça coûte ?  

Le prix pour enlever un tatouage peut aller de 100 à 500 Euros par séance. Le coût dépend essentiellement de la taille, de la qualité et des couleurs du tatouage.

Notez cependant qu’un tel geste à Paris n’aura pas le même prix qu’un détatouage à Bruxelles. En effet, selon les pays et les villes, les tarifs sont variables.

Les avis et témoignages sur le détatouage au laser

Est-ce que les patients sont satisfaits ? Généralement oui. Est-ce que ça fait mal ? Oui !

L’attente de voir disparaitre le dessin est considéré comme long par les patients qui sont souvent impatients. En effet, le détatouage serait plus douloureux que le tatouage lui-même.

« Je me suis fait détatouer »

Des récits complets en ligne racontent leur expérience avec le détatouage. Bien que soulagés et satisfaits de ne plus voir ce qu’ils n’aimaient plus, les patients semble avoir souffert pour atteindre leur objectif. Brûlures, démangeaisons et piqures sont les sensations ressenties par les patients pendant la séance. Pour vous rassurer, apparemment, plus les rendez-vous passent, plus la douleur diminue. Courage !

Détatouage sans laser : comment enlever un tatouage naturellement ?

Avant de tenter la technique du laser, certains préfèrent utiliser d’autres méthodes pour effacer un tatouage. Nous avons regroupé pour vous les différents moyens qui existent sur le marché.

La crème

Le détatouage à la crème est une manière douce de se débarasser du tatouage. La crème Rejuvi est la plus connue. Le produit est appliqué comme un tatouage, c’est-à-dire avec des aiguilles. Les pigments de l’encre sont rejetés par la peau et le l’encre quitte la peau par les pores.

Une légère trace ou empreinte reste cependant après le traitement. Cette crème est applicable sur tous les types de peaux.

Le détatouage Skinial

Le méthode Skinial est une nouvelle technique qui utilise une machine pour enlever les tatouages. L’appareil de micro pigmentation gratte la couche de peau à traiter et effectue des massages pour faire pénétrer un liquide anti-tatouage. L’encre est expulsée ensuite par la peau. La formation d’une croûte survient après la séance et celle-ci tombera seule quelques jours plus tard.

Les avis sur cette technique sont plutôt mitigés. En effet, les traces laissées après les séances semblent être un vrai problème pour les patients.

L’acide glycolique pour enlever un tatouage

Cet acide est utilisé à la base pour enlever les cellules mortes de la peau. De plus en plus, son utilisation s’oriente vers le détatouage.

Attention : ce composant a fait beaucoup parler de lui, en mauvais termes, suite à de grosses brûlures constatées sur plusieurs patients l’ayant utilisé.  

Le Magic Pen, ça vous dit quelque chose ? Cette méthode utilise un gros stylo muni d’une aiguille ainsi que des produits naturels pour effacer les pigments. Elle n’est cependant pas recommandée pour les grands tatouages.

Cacher un tatouage avec un autre : le tattoo cover

Retatouer sur un tatouage est une méthode astucieuse pour en finir avec ce dessin tant détesté. De plus en plus de monde a recours à cette astuce et la technique fait même l’objet d’émissions TV.

Il faudra plusieurs séances pour recouvrir le tatouage en question et le tatoueur s’assurera des motivations de la personne pour être certain que cette fois-ci, c’est la bonne. Certains professionnels sont d’ailleurs spécialisés dans le tattoo cover.

Le mot de la fin

Se détatouer est presque devenu plus populaire que le tatouage lui-même. Certains cherchent même à savoir comment enlever un tatouage soi-même, en recherchant des recettes de peelings maison sur internet. Le laser semble toutefois être la méthode la plus sûre et la plus utilisée.

Si vous êtes passionné par le sujet, sachez qu’il existe des formations sur le détatouageRenseignez-vous également sur d’autres gestes de chirurgie esthétique qui subliment les corps comme l’épilation au laser, l’acide hyaluronique ou encore les peelings.

Références