Skip to content
Chirurgie Esthetique

La greffe de la barbe : des implants pour une barbe bien fournie

La greffe de la barbe : des implants pour une barbe bien fournie
5 (100%) 1 vote

La greffe de barbe améliore une pilosité irrégulière avec des trous

La barbe est devenue une tendance esthétique incontournable depuis quelques années et beaucoup d’hommes rêvent d’en avoir une bien fournie. Cependant, tous les hommes n’ont pas la chance d’avoir une pilosité parfaite et les implants de barbe permettent remédier à ce problème.

Vous êtes curieux d’en savoir plus sur les techniques pour densifier une barbe ? Retrouvez toutes les infos essentielles sur une chirurgie esthétique au poil.

Définition : qu’est-ce que la greffe de poils de barbe ?

L’implant de poils est une chirurgie esthétique qui permet de densifier et modifier la forme de la barbe ou de combler les trous causés par une barbe qui pousse de manière irrégulière. Cette greffe de cheveux dans la barbe permet également aux hommes de se sentir plus viril mais aussi de camoufler d’éventuelles cicatrices.

À qui ça s’adresse ?

Un homme peut envisager les implants capillaires de barbe si celle-ci n’est pas assez développée ou s’il est imberbe. Parfois, des trous dans la barbe sont visibles et très gênants. Pour combler les trous, la greffe est une solution idéale et durable. Elle permet aussi de corriger une implantation inesthétique de la barbe.

Le but et les résultats avec galerie photos

Les résultats définitifs sont visibles après une année, même si une nette amélioration peut se remarquer à 6 mois postopératoires. La barbe est densifiée, les trous sont comblés et le patient peut ensuite décider de modifier son apparence en testant différentes longueurs de barbe !

barbegalerie1
barbegalerie3
barbegalerie4
barbegalerie5
barbegalerie2

Les images avant après d’une chirurgie de la barbe

Toutes les photos avant après l’opération sont disponibles sur notre photothèque dès maintenant. Retrouvez les résultats des implants sur différents patients.

La phase pré opératoire : les recommandations

Les consultations avant l’opération font partie du processus préopératoire. Durant ce ou ces rencontres, le chirurgien et le patient décident ensemble de la meilleure technique à utiliser et ils se mettent d’accord sur les zones à densifier. Le spécialiste explique au patient les risques et les complications possibles et il prend des photos afin de pouvoir évaluer le rendu avant-après.

Les recommandations principales, et elles sont valables pour toutes les interventions, sont de ne pas fumer avant l’intervention et de ne pas prendre de médicaments contenant de l’aspirine. Éviter la consommation d’alcool est également vivement recommandé.

Comment se passe l’intervention ?  

Pour réaliser une greffe de barbe, il existe deux manières de prélever les greffons. La méthode FUT et la technique FUE, que nous vous décrivons ci-dessous.

Les techniques utilisées

  • Le procédé FUE (Follicular Unit Extraction) consiste à prélever les greffons les uns après les autres de manière manuelle ou automatisée. La méthode a l’avantage de ne pas laisser de cicatrice dans la nuque, là où les greffons sont prélevés.
  • La technique FUT (Follicular Unit Transplantation) permet de retirer plus de cheveux car elle fonctionne avec le retrait d’une bandelette derrière la nuque. Elle laisse cependant une cicatrice visible.

Peu importe le technique choisie, un dessin est effectué par le chirurgien sur le patient afin de visualiser les zones à greffer, puis, il implante les cheveux à l’aide d’une aiguille. Les cheveux repousseront de la même manière que les poils de la barbe.

Pour vous donner une indication temporelle, afin de recréer une barbe complète, l’intervention peut durer jusqu’à 3 heures.

Le type d’anesthésie et les modalités d’hospitalisation

Étant donné que l’anesthésie est locale, le patient a le droit de prendre un petit-déjeuner le matin de l’intervention et il peut même rentrer chez lui directement après la greffe. Il n’y a donc pas d’hospitalisation à prévoir.

Est-ce que ça fait mal ?

Des tiraillements ainsi que des picotements sont rapportés de la part des patients, au niveau de la zone de prélèvement et de la zone implantée.

Risques, dangers et effets secondaires

  • Parmi les effets secondaires, on retrouve un gonflement léger sur les joues, des rougeurs et parfois des démangeaisons. La formation de petites croûtes est tout à fait normale et celles-ci tomberont d’elles-mêmes avec les greffons dans les jours qui suivent l’intervention.
  • Attention aux chirurgies low cost ! La greffe de barbe étant en plein boom, certaines cliniques ou chirurgiens proposent des interventions « pas cher ». Le plus grand danger est de se retrouver opéré par un médecin qui n’est pas familier avec les techniques actuelles.
  • Envie d’en savoir un peu plus sur la technique FUE ? Nous avons préparé un article spécialement sur le sujet !

Les conseils et les recommandations après l’opération

Les conseils fournis par le médecin doivent être suivis à la lettre afin d’assurer un résultat optimal de la greffe et une bonne cicatrisation. Des rendez-vous de suivi seront prévus avec le praticien afin de contrôler l’évolution du résultat.

Les suites opératoires

Dès le lendemain de l’opération, le patient peut reprendre ses activités professionnelles et quotidiennes. Il faut toutefois éviter de s’exposer au soleil. Les shampoings doux (PH neutre) sont autorisés entre 1 et 2 jours après la greffe. Il est de plus conseillé de dormir sur le dos, la tête un peu surélevée.

Prévoyez tout de même un accompagnant qui puisse vous ramener à la maison après l’intervention.

Les cicatrices

Si la méthode FUT a été pratiquée, une cicatrice sera visible derrière la nuque. Celle-ci est fine et deviendra invisible avec le temps. Pour la technique FUE, il n’y a pas de cicatrice.

Les imperfections de résultats et complications

Une insuffisance de résultat, soit un manque de densité, ou des asymétries sont des imperfections possibles. Elles sont dues à un mauvais prélèvement des greffons ou à une implantation pas assez condensée.

Des kystes et des petits abcès peuvent apparaitre. Les kystes sébacés partent en général sans aide extérieure, mais les abcès peuvent toutefois demander des soins particuliers comme la prise d’antibiotiques ou un geste chirurgical.

Une chirurgie ratée

Le risque principal est que le patient ne soit pas satisfait du tout du résultat offert par les implants. Ceci peut être dû à de trop grandes attentes du patient ou à un chirurgien qui a surestimé le résultat.

Il est important que le praticien choisi soit spécialisé dans la greffe de barbe pour éviter une mauvaise surprise.

Les tarifs et les prix : combien ça coûte ?  

Le prix sera plus ou moins élevé selon le nombre d’implants à greffer. Les tarifs se situent entre 2000 et 3000 Euros environ. Un devis complet et personnalisé doit vous être fourni par la clinique ou le spécialiste afin d’avoir une idée précise du coût de l’intervention.

Les avis et les témoignages des patients

Sur les forums de discussions, on retrouve des patients ayant opté pour une chirurgie pas chère qui ne sont pas du tout satisfaits de leur barbe. Les asymétries entre le côté droit et gauche sont souvent relevées. Certains chirurgiens sont d’accord de reprendre leur travail, mais d’autres refusent catégoriquement.

Selon les autres témoignages, le rendu est souvent très appréciable et après une année, il est impossible de remarquer que la barbe a été greffée. L’attente de la repousse est cependant le passage le plus « difficile » relevé par les hommes greffés.

Le mot de la fin

Le greffe capillaire est un procédé esthétique pérenne qui offre de vrais beaux résultats à condition qu’elle soit effectuée par des mains expertes.

En plus de corriger les irrégularités, de cacher des cicatrices ou de recréer une barbe complète, l’implant de barbe est utilisé pour camoufler les premières rides chez les hommes. Cette intervention ferait donc paraître plus jeune. Que demander de plus ?

Références